Après mon défi 30 vidéos / 30 jours, je reviens avec un nouveau concept : J’irai louer chez vous

Le concept est simple, je débarque chez toi et on booste ta location saisonnière.

Dans cette interview, Fernando nous présente ses résultats après avoir appliqué les trucs et astuces que l’on a identifié ensemble.

Pour participer à la série, il te suffit de cliquer ici : http://superhote.fr/cadeau

Transcript de la vidéo

Salut c’est Mathieu, on se retrouve dans la série, j’irai louer chez vous.

Alors le concept c’est quoi ?

C’est ce que je viens chez toi et on va booster ta location courte durée. Si tu veux participer à cette série, il te suffit juste de cliquer sur le lien qui se trouve dans la description, tu t’inscris et je te sélectionnerai peut-être le mois prochain pour qu’on booste ta location courte durée.

Donc là on se rend en direction de Nice pour Fernando qui a littéralement boosté ses résultats en termes de taux d’occupation, en terme de chiffre d’affaires, donc je n’en dis pas plus, parce qu’il a beaucoup de choses à nous raconter donc on se retrouve tout de suite à Nice. C’est parti.

Salut Fernando.

Salut Mathieu.

Voilà, tu fais de la location courte durée qui a eu, voilà il y a des résultats, il a fait du super boulot…

Merci.

Donc voilà, on va pouvoir partager son histoire, ce qu’il a fait. Bon voilà on va faire un petit retour d’expérience de manière à ce que vous puissiez éviter peut-être les erreurs que moi je fais, que lui il a fait et que voilà, vous puissiez en sortir un peu grandit. Pour ceux qui ne te connaissent pas, est-ce que tu peux te présenter ?

Je m’appelle Fernando, j’ai 40 ans, je vis à Nice, je suis salarié dans une clinique. Voilà, depuis quelques années, je m’intéresse à l’indépendance financière.

Oui.

Donc c’est pour ça que j’ai décidé d’investir et de faire la location saisonnière.

Ok. Là, on est dans un de tes studios qui est super, vous allez voir les photos, c’est vraiment super.

Merci.

Justement, comment est-ce que ça s’est passé pour la recherche, pour l’achat, combien est-ce que tu l’as acheté etc…
Au départ, je voulais acheter un bien pour faire une affaire.

Oui.

Je ne cherchais pas forcément à faire la location saisonnière, donc j’ai cherché les annonces, je regardais les annonces quotidiennement et puis je suis tombé sur ce bien qui était en entresol, qui était, il y a presque tout à refaire, ça ressemblait plus à une cave qu’un appartement.

Oui.

Et c’était des propriétaires qui étaient âgés et qui voulaient se séparer de ce bien et donc au prix où il était, c’était une très bonne affaire.

Il était en super mauvais état ?

Oui, c’était en mauvais état, c’était à peine, ce n’était même pas un appartement puisqu’il n’y avait même pas de salle de dos, pas de salle de bain donc il a fallu tout refaire du sol au plafond, refaire le mur de la cuisine, refaire une salle de bain donc c’est de gros travaux.

Justement, pour tout ce qui est travaux et pour faire un appart design comme ça, comment est-ce que tu as procédé en fait ? Est-ce que tu l’as fait seul ? Ou est-ce que tu as…

En fait, je n’ai les compétences en bâtiment, je n’y connais rien en déco…

Oui.

Et donc j’ai cherché une architecte qui avait déjà bossé avec moi sur une précédente réalisation, donc j’ai bien aimé son travail et ses idées donc je suis passé par elle, elle m’a fait les études pour mettre en valeur l’appartement quoi.

Justement, pour ceux qui se demandent comment est-ce que ça se passe avec un architecte, comment est-ce que ça s’est passé ?

En fait, je l’ai contacté, j’ai contacté une première architecte parce que je voulais remettre en valeur un précédent appartement et elle m’a conseillé qu’elle ne pouvait pas me recevoir, donc elle m’a conseillé une autre consœur et donc j’ai pris rendez-vous avec cette architecte. Elle est venue une première fois me donner ses idées sur le bien, ce qu’elle pensait et pour prendre un peu…

La température ?

Oui, la température voilà, et donc c’est gratuit, ce premier rendez-vous et donc elle m’a donné ses idées et en fait j’ai vu que ça passait bien et après on a enchainé pour faire l’étude et j’étais d’accord pour faire l’étude.

Et pour l’étude, ça se passe comment ? Est-ce qu’il y a plusieurs entretiens ? Est-ce que tu donnes, je ne sais pas, des présentations…

Oui, déjà elle prend, elle me demande mes gouts, elle cherche à savoir ce que je veux exactement, quel est le but donc il y a plusieurs rendez-vous. Il y a deux ou trois rendez-vous et des coups de fil et puis des mails pour savoir et pour me présenter des propositions en fait.

Oui.

Au début, il y a des propositions d’aménagement, il y a plusieurs propositions d’aménagement et on part vraiment du plus gros et puis petit à petit, on affine le projet en fait.

Ok. Et elle est allée jusqu’aux travaux ou pas ? Je voudrais dire, la gestion des travaux, le suivi…

Oui, en fait elle fait l’étude, l’étude c’est juste un cahier avec tous les plans.

Oui.

Tous les devis, tout ce qu’il y a à faire en fait, tous les devis détaillés, le budget, l’estimative budgétaire très précis en fait, donc à partir de là, avec cette étude, je peux très bien faire les travaux moi-même, contacter les artisans ou décider de passer par ses artisans à elle…

Ok.

Et comme ça, je ne m’occupe de rien et c’est elle qui gère tout le chantier et pour moi, c’est beaucoup plus tranquillisant de passer par elle et qu’elle fasse le suivi des chantiers quoi.

Ok, du coup ton ressenti par rapport à ça, c’est un bon investissement ?

Oui, c’est un bon investissement. Même le fait d’investir et de payer un architecte…

Oui.

Je pense qu’il y a un bon retour sur investissement. Elle a des idées qu’un particulier n’étant pas du métier n’aura pas. Elle a vraiment un réseau d’artisans qui est très bien et très fiable.

Oui.

Et donc qui ont des prix corrects et donc je pense que ça vaut largement le coup de passer par elle pour avoir son réseau également quoi.

Eh bien donc faites comme Fernando, voilà, si vous ne vous y connaissez, eh bien moi aussi je ne connais rien en décoration, un truc comme ça, déléguez, faites confiance, on voit les résultats, ils sont là, c’est super jolis.

C’est vrai qu’on ait peur en fait, il y a un certain prix, elle a une prestation qui a un certain prix, ça peut freiner mais au final, quand on voit le résultat, je pense que le prix le vaut largement en fait quoi.

Ok.

C’est un investissement quoi voilà.

Ok, donc du coup à partir de là, l’appart, il était super bien décoré…

Oui.

Après, comment est-ce que tu t’y es pris donc à travers ton annonce etc.

Oui.

En gros, comment est-ce que tu t’y es pris pour le mettre en ligne ? Sur quelle plateforme tu les présentes ?

Je l’ai mis sur Airbnb et Booking principalement.

Oui.

Je l’ai mis sur d’autres plateformes mais j’ai eu peu de retour sur d’autres plateformes, donc je me suis concentré sur Airbnb et Booking en fait.

Oui. Et justement par rapport à ton annonce Airbnb, par exemple là, actuellement là tu es, maintenant tu es superhote je crois maintenant ?

Je suis passé superhote le mois dernier.

Ok.

Oui.

Et du coup en termes de description, comment est-ce que tu…

En fait, j’ai suivi ta formation. Avant, je n’avais fait de location saisonnière donc, bon j’étais un peu perdu, je n’ai aucune, enfin pas d’idée de comment mettre en valeur l’appartement. Bon, j’ai suivi tes conseils sur la formation et ça s’est révélé…

En fait ce qui est intéressant c’est que par rapport à la description en fait, ce qui est intéressant, c’est de savoir le cheminement des différentes étapes parce qu’on peut le réutiliser en fait, c’est une trame à utiliser, donc en gros le principe c’est quoi ? C’est d’attirer l’attention, susciter l’intérêt, faire naitre le désir et derrière inviter a passé à l’action, donc un passage à l’action et ça suscitera pour la description, on peut le suivre aussi pour, dans tous les domaines, ça peut être pour un pitch lors du check-in.

Oui.

Un pitch pour un appel téléphonique ou un truc comme ça. Si on les prépare en amont, vous allez voilà, gagner du temps et vous allez faire une description tip top et derrière, ça converti très bien.

Oui, c’est vrai que ce n’est pas forcément naturel, parce que moi j’aurai tendance à faire une annonce descriptive en fait où je dis ce qu’il y a simplement sans réellement engager une conversation enfin, une relation avec la personne qui regarde le site et donc c’est plutôt descriptif et donc ça ne converti pas beaucoup en fait.

Ça c’est justement ce qui est intéressant, c’est qu’il faut essayer d’aller plus loin et de regarder les techniques qui sont utilisées par les copy writers, par exemple ceux qui écrivent les trucs de pubs et tout. L’objectif des trucs de pub, c’est qu’ils convertissent très rapidement, donc ils jouent des deux côtés du cerveau, donc sur le côté rationnel et donc c’est là on va dire, je ne sais pas, j’ai un four et un micro-onde.

Oui.

Et derrière, il faut jouer aussi sur l’émotionnel, parce que c’est l’émotionnel qui pousse justement à l’achat, ou je ne sais si vous, quand vous allez au supermarché ou un truc comme ça, en général c’est…

Oui…

On achète souvent sous l’émotion ou un truc comme ça donc…

C’est vrai que la plupart des loueurs en fait ont des annonces descriptives et ça sort du lot.

Oui.

Le fait d’avoir et de faire en fait un petit signe en fait, ça sort vraiment du lot par rapport aux autres annonces quoi. Beaucoup de gens décrivent leur appartement, leur offre, c’est plutôt plat comme annonce quoi, tandis que c’est vrai qu’en prenant ta méthode, c’est vrai que ça donne du relief à l’argumentaire en fait. C’est vraiment, on sent une dynamique dans l’argumentation, et une progression dans la persuasion en fait, et du coup, c’est plus vivant et les gens sont, je pense, sont saisis quoi enfin, sont piqués au vif, ils trouvent que ce n’est pas mal quoi.

Oui, après, pour les photos, comment est-ce que tu as procédé justement ?

Au départ, en fait les premières photos, j’ai pris moi-même les photos, j’avais aussi l’architecte qui avait fait une séance photo pour elle et elle m’a passé les photos. Simplement, les photos qu’elle m’a présentées n’étaient vraiment adaptées à la mise en location, puisqu’il y avait très peu de photos en fait.

Oui.

C’était des photos très travaillées, mais finalement il n’y avait que 5 photos et sur un site d’annonce, ce n’est pas suffisant, il faut vraiment une vingtaine de photos sans qu’elles soient vraiment très travaillées.

Oui.

Mais, il faut quand même une quantité et que l’appartement soit bien mis en valeur en fait, donc c’est…

Du coup sur les photos, tu as mis des trucs en particulier ou comment est-ce que tu as ?

Du coup au début en fait, j’ai mis ses photos à elle et j’ai remis quelques photos à moi.

Oui.

Et mes photos à moi, elles étaient de mauvaise qualité donc du coup j’ai contacté un photographe Airbnb qui est venu faire une séance photo et le résultat était plus parlant en fait.

Oui.

Il a fait plus de photos, c’était différent, l’appartement était plus épuré ; donc c’est vrai qu’elle a rajouté des artifices en faisant ses photos, l’architecte que finalement nous ne sommes pas présents dans l’appartement.

Oui.

Donc ça peut porter confusion en fait.

Ok.

Donc du coup le photographe Airbnb m’a dit, on ne rajoute pas d’artifice, on laisse l’appart tel quel, on le prend sur le meilleur jour donc voilà. J’ai vu la différence avec le photographe Airbnb vraiment, j’étais très content de son travail pour une séance photo qui était gratuite sur Airbnb donc voilà, c’est…

Ok, donc allez-y, prenez des photos professionnelles, une trentaine, des photos voilà de toutes les pièces, vue macro des objets qui sont vraiment dans votre appart. Fernando, il l’a fait, il a utilisé l’outil super cadre justement pour indiquer les points forts de l’appart. Super cast city pour aussi, ça c’est intéressant aussi, pour se projeter à combien de minute ça se situe de tel ou tel endroit, pour qu’on puisse se projeter.

Oui.

Donc ça c’est tout parmi ces quelques techniques que vous pouvez utiliser. Donc là on a vu, tu vois, la partie description, la partie photo, donc ça c’est la partie émergée de l’Iceberg.

Oui, la partie vivante en fait…

Et après, tout ce qui est en dessous, justement comment tu gères ce côté, sur plusieurs plateformes, comment est-ce que tu gères ton calendrier par exemple ?

Au début, j’ai géré ça manuellement mais bon en ayant suivi ta formation, j’ai vu que c’était beaucoup plus simple de passer par un Channel manager.

Oui.

Ça facilite le travail, il n’y a pas de surréservation, c’est beaucoup plus simple donc en fait ça vaut le coup de…
Du coup, est-ce que le coup d’un Channel manager, ça vaut…

Oui ça vaut, en fait, je paie quelques dix Euros peut-être par mois, ou moins de dix Euros et en fait, ça m’évite à chaque fois de changer le calendrier.

Et c’est lequel que tu utilises ?

J’utilise Beds24, c’est ça.

Oui c’est ça.

Et ça m’évite de changer à chaque fois, d’avoir de la surréservation et aussi c’est le stress d’avoir deux réservations en même temps donc ça tranquillise aussi d’avoir un Channel manager, c’est beaucoup plus simple en fait.

Oui, donc allez-y, utilisez aussi un Channel manager comme Fernando pour justement gérer tout ça.

Oui.

Eh bien là, on a vu comment est-ce que synchronises les calendriers.

Oui.

Maintenant, comment est-ce que tu gères tout ce qui est payement, par exemple avec Booking, est-ce que tu es prélevé directement par Booking, ou est-ce que c’est toi qui gère ?

Pour l’instant c‘est Booking, c’est moi qui ai prélevé les clients en fait, j’ai demandé à Booking ce qu’il prélève, mais je suis sur liste d’attente en fait. et donc, au début, j’ai eu pas mal de réservation et à chaque je demande un acompte aux gens et bien souvent, ils se désistaient et après je leur demande l’acompte.

Oui.

Et j’ai eu beaucoup d’annulation comme ça, et donc tu m’as donné un conseil de passer par, prendre un prestataire un TP virtuel, et donc maintenant j’encaisse les clients directement sans leur demander en fait l’acompte en fait et du coup les réservations se font plus naturellement, il n’y a pas de…

Oui, c’est plus transparent et tout ça.

Voilà. Il n’y a pas de désistement en fait, les gens ont l’impression, quand ils vont sur les sites, ils pensent qu’ils ont payé donc ils ne sont pas étonné que je les prélève de l’acompte en fait, donc voilà.

Et donc là, en termes de résultat, tu as fait combien ? Là, on est en Mai, en Avril tu as fait combien les nuits ?
En Avril, j’ai loué, j’ai 3 nuits de libre donc j’ai loué 27 ou 28 nuits en Avril.

Oui 28 nuits. Et là en Mai, tu as combien de nuit de louer ? Là il te reste ?

En mai, il me restait 3 nuits de libre, mais en fait étant donné que c’est moi qui fait la gestion des entrées et sorties.

Oui.

C’est un peu volontaire, je ne cherche pas à remplir au maximum.

Puisque tu viens juste de commencer, en plus tu ne fais pas ça depuis des années.

Oui, ça ne fait que 3 mois en fait. J’ai commencé en janvier.

Donc vous voyez, il a tous les bons trucs, il a des résultats, 28 nuits en Avril, 28 ou 27 en Mai ou un truc comme ça et on n’est que le premier mai donc je crois que la prochaine étape justement par rapport à ça, c’est, ça va être quoi ? Je pense que c’est l’automatisation…

Oui, enfin.

J’ai vu que tu as commencé à le mettre en place…

Disons que comme j’ai un autre appartement en travaux, encours, ça va faire beaucoup d’avoir deux appartement en location saisonnière, donc il va falloir que je me fasse aider pour faire le ménage notamment, donc je vais prendre quelqu’un qui va faire le ménage et moi je ferai le check-in et pour le check-out en fait, les gens, bien souvent, je n’ai pas besoin de faire le check-out, les gens laissent les clés à l’intérieur et partent.

Oui.

Donc j’essaie de m’automatiser au maximum quoi.

Ce que j’ai remarqué c’est que j’ai comme l’impression que tu t’entends très bien avec les gens de ton palier.

Oui.

Du coup on a vu que ça facilite les choses peut-être.

Oui, j’ai le voisin qui fait aussi de la location saisonnière et donc tous les lieux, on a aménagé les communs de façon à ce que ça soit plus présentable pour mettre en valeur et du coup, ça porte de la valeur à la prestation en fait.

Oui.

Et du coup, les gens se sentent mieux et c’est tout bénéfique pour nous en fait.

Mais ça, c’est un super concept en fait, parce qu’ils voient la location courte durée, comme un sport d’équipe en fait, il n’est pas en mode, c’est le voisin, il ne faut qu’il ait…

Justement.

Moins de réservation que moi, comme ça, justement, il est dans un mode positif et ils s’entraident et tout donc, on voit que ça fonctionne.

Oui.

Et on le voit en termes de résultat, même si tu t’entraides avec les voisins, toi tu es complet quasiment…

Oui, je suis complet quasiment, lui aussi en fait, on se…

Il fait boule de neige, c’est du super commentaire, mais en tout cas félicitation.
Oui, ça a marché.

Félicitation.

Merci à toi pour ta formation.

Tu as fait un super boulot. Ok, donc on a vu que Fernando a littéralement explosé ses résultats, donc si tu veux participer à cette série, cliques sur le lien qui se trouve dans la description et on se retrouve peut être le mois prochain chez toi.

J’IRAI LOUER CHEZ VOUS : NICE
4.67 (93.33%) 3 votes

Posez moi votre question

Share This