Besoin de savoir à propos de la location saisonnière sur Provins ?

Pas évident, je te comprends.

A mes débuts, je me suis aussi posé cette question.

Pas de panique, dans cet épisode, je vais éclaircir tout ça.

Voici quelques-unes des choses intéressantes que tu vas découvrir dans cet épisode :

  • Leur histoire et les erreurs qu’ils ont faites lorsqu’ils se sont lancés dans la location courte durée
  • Ce qu’on a mis en place ensemble pour leur permettre d’automatiser à 100% leurs locations
  • Les trucs et astuces pour avoir un maximum de commentaires positifs

Regarde donc cet épisode et découvre tout ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

Transcript de la vidéo

Salut c’est Mathieu, on se retrouve dans un nouvel épisode J’irai louer chez vous à Provins, et on va voir l’histoire de Catherine qui a une super histoire à nous raconter et vraiment inspirante, et ça commence maintenant.

Bonsoir Mathieu.

Bonsoir Catherine, comment ça va ?

Ça va très bien merci.

Ça marche.

Écoute, là on se retrouve ensemble dans le cadre de cet interview parce qu’on a travaillé ensemble sur tes locations et tu as vraiment une histoire inspirante à nous raconter.

Juste avant de commencer est ce que tu peux en dire un peu plus sur toi, d’où tu viens, comment est-ce que tu t’es lancée dans la location courte durée, te présenter.

D’accord.

En fait, je suis Espagnol, ici je travaille à l’hôpital, mais j’ai un problème de santé j’ai un mal de dos chronique, comme si ça ne suffisait pas en 2017, septembre, je suis tombée encore au travail au genou.

Et depuis, je suis en arrêt.

Mais même si je suis malade, ma tête marche toujours.

Et avant même de tomber déjà à l’hôpital, j’ai acheté une maison.

J’ai acheté une maison à Provins.

Avant j’habitais à Paris et toute ma vie j’étais à Paris, mais j’ai déménagé.

Et puis, j’ai découvert que cette ville est médiévale, mais c’est une petite ville.

Donc j’ai commencé par louer deux des chambres de ma maison.

Et après, je suis parti demander, la banque qui m’a prêté déjà l’argent quand j’ai acheté ma résidence principale.

J’ai fait mon business plan, et après eux, ils m’ont accordé de l’argent pour acheter une autre maison pour la location.

J’ai commencé les travaux, mais ça a pris du temps, parce qu’il y avait l’hiver et tout ça.

Bref, j’ai fini de créer 3 studios dans cette maison, et il reste encore parce que le premier artisan a fait des erreurs.

Comme il n’était pas venu, c’est son associé qui est venu.

Donc, il n’a pas pris en compte qu’on doit changer d’électricité et la plomberie.

Quand il est venu, il dit qu’il ne faut pas faire parce que l’argent ne sera pas assez.

La banque m’a dit de continuer avec l’argent qu’ils m’ont déjà donné.

J’ai continué.

Mars dernier, les travaux étaient finis.

Maintenant, je le mets.

Et j’ai reçu le premier client 25 mars, dans les trois studios, quatre jours.

En fait, ce que j’essaie de dire c’est que ce n’est pas que dans les grandes villes que la location courte durée marche.

La courte durée peut marcher dans n’importe quelle ville.

Parce que moi je suis dans une ville qui est de 13000 habitants, il n’est même pas touristique du tout.

Le seul avantage qu’on a dans cette ville c’est qu’il y a la centrale nucléaire et ce sont les clients qu’on a.

Donc, depuis que j’ai commencé en mois de mars jusqu’à maintenant je fais le remplissage de 24 à 25 par mois.

24 – 25 nuits par mois alors qu’il n’y a que 13 000 habitants, c’est ça ?

Voilà, c’est ça.

OK.

Bon, ça dépend parce que les maisons ne sont pas trop chères ici, du coup les loyers ne sont pas très chers aussi.

L’hôtel, normalement, c’est à partir de 45.

Et moi, j’ai mis la mienne à 40 – 45.

Il y en a d’autres qui font des chambres et tout ça à 25.

Mais quand les gens viennent dans mon appartement, ils voient que c’est vraiment un grand standing.

Ici, je l’appelle grand standing.

Ce sont des petites chambres, mais j’en ai fait un studio, tout est compris.

Quand les gens viennent, ils sont contents.

Et comme tout était transféré en neuf, donc ça fait vraiment causer.

OK, là juste pour réexpliquer, là pour qu’on comprenne, on réexplique.

Si j’ai bien compris, tu t’es lancée et tu as commencé à louer ta résidence principale.

Et ensuite tu as eu des résultats, et ensuite tu as pu enchaîner sur d’autres investissements.

Donc, tu es partie de zéro, et là maintenant tu as combien d’appartements actuellement ?

Bon, à part les 3 chambres de ma résidence principale, j’ai 6 appartements maintenant.

J’ai 6 appartements et il reste encore 2 à développer dans la maison que j’ai achetée parce que je n’ai pas fini.

La banque me dit simplement quand il voit que ça va marcher, qu’ils vont me donner l’argent pour finir les travaux.

C’est quand même aller vite, tu es passée de 0 à 9 annonces sur les plateformes.

On a commencé à travailler ensemble, c’était quoi ?

C’était en fin 2017 début 2018.

Oui, c’est ça.

En 1 an et demi, 2 ans, tu as presque fait 9 logements.

Voilà, c’est ça.

Tout ça pour montrer aux gens qu’il ne faut pas traîner.

Il ne faut pas toujours continuer à procrastiner, il ne faut pas dire quand je n’ai pas l’argent, les banques sont là.

Il faut se former avant d’entreprendre.

Dès que vous rencontrez les personnes qu’il faut, ils vont vous aider.

Vous faites un bon business plan, les banques sont là, ils vont regarder, que vous allez faire des prévisionnelles.

Les banques sont là pour aider.

Moi, je n’arrête pas de dire à mes collègues, parce qu’ils disent mais Catherine comment tu fais pour acheter une maison et tout ça, et je dis c’est la banque.

Ils disent comment tu as fait.

Il n’y a pas de miracle, le mot-clé c’est que formez-vous et après quand vous avez commencé, ça passera bien.

Et justement par rapport à ça, avant qu’on se rencontre, qu’elles étaient les problématiques que tu rencontrais, et pourquoi tu as souhaité travailler avec SuperHote en fait ?

C’était vraiment une rencontre comme par hasard, je suis tombée aussi.

Parce que c’était très dur, avec mon mal au dos, à chaque fois qu’il y a une sonnerie de réservation, il faut que j’essaie de me lever pour aller encaisser l’argent.

C’était très dur.

Et puis, je suis tombée dans votre site et je me suis dit c’est ça qu’il me faut.

Et je me suis inscrite tout de suite après.

Quand vous m’avez envoyé un numéro, je vous ai appelé et vous m’avez appelé.

Et puis, j’ai dit je ne peux rien faire, je vous ai tout confié, et vraiment c’est le bonheur de travailler.

Bonheur, parce qu’il suffit d’aller chercher seulement le Stripe, est-ce que l’argent est bien tombé et tout ça, et c’est ça.

Et toi, tu es toujours là pour aider toutes les personnes qui te fassent confiance, et c’est ça qui est bien aussi avec SuperHote.

OK, et justement par rapport à ça, là je comprends que tu as gagné du temps, mais après ce qui est intéressant c’est que tu m’as dit que tu as testé aussi d’autres solutions.

Ah oui.

Et derrière, pour toi, quelle a été la différence entre ce que tu voyais ailleurs et SuperHote.

Que ce soit bon ou mauvais, quels étaient tes retours par rapport à ça ?

En fait, il n’y a pas photo.

Comme tu dis toujours, il y a des slogans que tu utilises toujours.

Oui, automatiser au maximum et déléguer au minimum.

Voilà, et c’est vraiment vrai.

Parce qu’avec ton système tout est presque automatisé.

C’est-à-dire, toi, ton travail c’est juste pour regarder est-ce qu’il y a une place au cas où quelqu’un t’appelle librement pour regarder.

Donc, c’est aller chercher ton compte si l’argent est bien tombé.

Bon, tout est là, tu es là, juste tu regardes aujourd’hui il y a quelques personnes qui viennent pour préparer la chambre.

Tout le travail avec ton système c’est presque déjà fini.

Et c’est ça qui m’aide avec le problème de santé.

Mais ton système m’a beaucoup aidé, c’est pour ça que je me développe plus facilement parce que je ne souffre pas trop.

OK, super excellent.

Et par rapport à ça, juste pour faire un focus, quelles autres solutions, quels autres outils ou systèmes tu as testé en fait ?

En fait, parce qu’on recherche toujours qu’est-ce qui va passer, et j’ai testé des autres ce n’est pas du tout la même chose.

Eux, ils m’ont donné beaucoup plus de travail que moi même je faisais toute seule.

Mes sites, mes listings n’étaient pas synchronisés, ils m’ont fait en sorte que ça soit listé, mais il n’est pas fonctionnel.

Et même quand vous les contactez, ils disent que c’est bon, alors du coup j’en avais marre.

C’est pour ça que je cherchais autre chose qui va vraiment prendre soin de mes activités.

Et je suis tombées sur toi et je suis très contente.

Super, merci pour ton retour.

Et par rapport à ça, quelle est la suite de tes projets, et qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

En fait, comme on dit quand on fait des choses comme ça, qui marchent bien, on dit on n’arrête pas une équipe qui marche.

Si ça continue à marcher, d’abord je vais développer les deux studios qui restent et après on va continuer.

Mais une chose est sûre, on ne va pas s’arrêter là.

Tu vas rester autour de Provins ?

Non, pas à Provins, autour.

Oui, autour.

Je vais même aller là où se trouve la centrale même.

Parce qu’il y a tellement de demandes, même maintenant à Provins où je suis maintenant, il y a des gens, il n’y a pas assez de places.

Les gens m’appellent toujours s’il te plaît est-ce qu’il y a une place.

Donc, il y a vraiment des demandes dans ce quartier où je suis là.

Même les touristes, parce que Provins, normalement, est médiévale.

Mais la plupart de mes clients sont des professionnels qui travaillent à la centrale.

Il y a des touristes, mais ils ne trouvent pas une place.

Mais c’est vrai.

J’ai le cas aussi avec d’autres clients qui sont aussi dans des centrales nucléaires, et effectivement eux aussi ont le même constat que tu dis.

C’est que c’est une petite ville, mais étant donné qu’il y a la centrale, il y a de l’activité.

Exactement.

Maintenant, mon conseil est que tous les autres personnes qui vont voir, si vous connaissez des villes où se trouve la centrale, si c’est possible, investissez dans cette ville, parce qu’il y a tellement de demandes.

Je connais des gens qui ont fait tous les tours des centrales.

Maintenant, il y a un monsieur qui est resté dans un de mes appartements pendant 3 semaines.

Aujourd’hui, il devrait rester 7 semaines.

Il m’a appelé là qu’il doit partir à Mulhouse Mais cet appartement, déjà il y a quelqu’un qui m’a aussi appelé pour 3 semaines.

Il va commencer lundi.

Donc, il y a beaucoup de demandes.

Quand j’ai commencé, mes amis, mon entourage m’a dit mais qu’est-ce que tu viens faire dans ce trou perdu, qui va venir ici.

C’est vrai, quand on commence, on ne sait pas si ça va marcher ou pas, j’avais aussi peur.

Mais dès que j’ai commencé, j’ai vu que vraiment je suis contente.

OK, super.

En tout cas félicitations à toi, tu as fait vraiment un parcours vraiment exceptionnel, tu ne t’es pas arrêtée, tu as continué, tu t’es accrochée, et c’est vraiment inspirant pour les personnes qui veulent se lancer, hésitent, qui n’ont pas forcément…

Il ne faut pas hésiter, fonce.

Et tu vas voir, quoi qu’il en soit, une chose est sûre, les Français voyagent beaucoup.

Même s’il n’y a pas la centrale, les Français se déplacent beaucoup pour connaître les autres côtés.

Donc, il y a toujours quelque chose, il y a toujours des clients.

La courte durée, vraiment c’est l’avenir.

Quoi qu’il en soit, si vous travaillez, vous devrez avoir droit à prendre un crédit pour acheter un petit appartement pour commencer.

Ca marche, sur ces bonnes paroles, en tout cas félicitations à toi.

Voilà, n’hésitez pas à poser des questions dans les commentaires si vous voulez échanger avec Catherine, et suivez ses conseils, regardez dans les petites villes, près des centrales.

En tout cas félicitations encore à toi, c’était un plaisir d’échanger, de faire ton petit retour d’expérience sur notre collaboration.

Et le dernier est pour toi.

Je conseille surtout les femmes, ceux qui travaillent, qui croient que la banque ne peut pas, il ne faut pas rester dans cette zone de confort.

Essayez de sortir et de parler.

Vas demander à ta banque, s’il vous plaît je veux un crédit, je veux acheter une maison.

Même commencez par la résidence principale, parce que les banques aiment bien financer ça.

Commencez par ça, et puis vous allez voir que ça passe très vite après.

Ça marche super.

Vous voulez dire quelque chose ?

Faites comme moi, après vous allez voir que c’est une bonne chose.

Parfait, merci à toi et on vous dit à très vite sur superhote.fr, ciao ciao.

Merci beaucoup, au revoir.

Notez cet article

Posez moi votre question

Share This