Besoin de savoir si on peut louer son appartement plus de 120 jours en location courte durée ?

Pas évident, je te comprends.

A mes débuts, je me suis aussi posé cette question.

Pas de panique, dans cet épisode, je vais éclaircir tout ça.

Voici quelques-unes des choses intéressantes que tu vas découvrir dans cet épisode :

  • Résidence principale ou secondaire ?
  • taxe de séjour et compensation
  • enregistrer son appartement

Regarde donc cet épisode et découvre tout ce qu’il faut savoir sur si on peut louer son appartement plus de 120 jours en location courte durée ?

Transcript de la vidéo

Est-ce que je peux louer mon appartement plus de 120 jours en location courte durée ?C’est ce qu’on va voir dans cet épisode.

Mais avant cela, si tu souhaites avoir un maximum de chiffre d’affaires et automatiser au maximum tes locations, tu cliques sur le lien qui se trouve dans la description et je t’envoie tout simplement une nouvelle formation offerte pour que tu puisses avoir un maximum de chiffre d’affaires et automatiser tes locations courtes durées.

Tu cliques dessus et je t’envoie cela.

Alors, la question du jour c’est la suivante, c’est tout simplement est-ce que je peux louer plus de 120 jours mon appartement en location courte durée ?

Puisque là j’ai échangé avec différentes personnes et ce qui s’est passé c’est qu’à chaque fois on me demandait « Oui, mais Mathieu, je serais bloqué parce que je voudrais louer toute l’année, mais du coup je ne peux pas louer plus de 120 jours par an, toi, comment est-ce que tu fais ? » « Mathieu, c’est interdit de louer plus de 120 jours par an ?. »

Tu vois, par rapport à cela qu’est-ce qu’il faut que tu saches.

Donc, le problème c’est qu’il y a beaucoup de personnes qui pensent cela, et puis parfois on s’autosabote, on se bloque soi-même dans le sens où on n’est pas au courant des vraies infos.

Et du coup, on se bloque soi-même et on s’empêche de louer plus de jours, alors que derrière on pourrait tout à fait le faire légalement.

Alors, ce qu’il faut savoir c’est qu’actuellement si tu veux faire de la location courte durée, si c’est ta résidence principale, tu peux louer uniquement plus de 120 jours par an.

Et ce n’est pas un truc qui est récent, qui date de 1 ou 2 ans cela date depuis de nombreuses années.

Puisqu’en fait la définition est simple pour que tu aies un logement et que ce soit ta résidence principale, tu es obligé de rester 8 mois dedans.

Donc, tu es obligé d’habiter 8 mois dedans, ce qui fait que le reste, il reste en gros 120 jours après pour tout simplement l’exploiter autrement.

Donc, là ce n’est pas un règlement qui est nouveau ou quoi que ce soit, c’est la définition de base de qu’est-ce que c’est ta résidence principale.

C’est un logement où tu résides plus de 8 mois par an.

Tu résides 8 mois par an.

Et ce qui se fait, c’est que le reste tu peux l’exploiter comme tu le veux.

Donc, il y a cette règle de base, en gros, si tu as une résidence principale, tu ne peux pas louer plus de 120 jours par an, puisque le reste du temps c’est censé être ta résidence principale.

Ensuite, si c’est par exemple ta résidence secondaire, ou un investissement locatif, tu as la possibilité de louer moins de 120 jours par an ou plus de 120 jours par an.

Tu peux le faire il n’y a aucun souci.

En revanche, il y a différentes étapes que tu dois respecter.

Donc, un, tu dois t’enregistrer auprès de la mairie pour qu’il te donne un numéro d’enregistrement.

Et ensuite tu dois t’acquitter de la taxe de séjour.

Et après, la taxe de séjour, c’est par personne par nuit en fait, donc là en fonction de ta ville, du classement de ton appartement et voilà.

Ensuite, ce qui se passe c’est que, toi, en tant que loueur en courte durée, suivant la ville si tu loues plus de 120 jours par an et que c’est ta résidence principale, ou que tu es en nom propre ou en société ou que c’est un investissement locatif, en fonction de la ville, cela dépend, il n’y a pas de règles spécifiques qui s’appliquent partout et qui est appliqué sur le terrain partout.

Donc, il faut que tu vois avec le service d’urbanisme et auprès de ta mairie si derrière tu dois faire un changement d’usage et/ou un changement de destination, et aussi peut-être ou pas faire une surface de compensation.

C’est-à-dire qu’en gros dans certaines villes, ils pensent que lorsque tu as un appart en location courte durée, tu enlèves un appart du parc de logement qui est global et qui est disponible.

Donc, pour compenser cette perte, pour assurer qu’il n’y a pas une pénurie de logement, tu dois compenser, et derrière tout simplement proposer ; soit tu convertis une surface en local commercial tu la reconvertis en habitation, en gros, tu remets un logement dans le parc immo.

Ce qui se passe c’est que derrière après c’est à toi de t’organiser et de voir en fonction de ce que tu souhaites faire.

Si c’est ta résidence principale, tu ne peux pas louer plus de 120 jours par an.

Ensuite, ce qui se passe c’est que si c’est un investissement locatif que tu fais en nom propre ou en société, ou alors que ce soit ta résidence secondaire, tu dois t’acquitter aussi de la taxe de séjour, et c’est pareil si c’est ta résidence principale.

Et en plus de cela, tu dois faire un changement d’usage et/ou un changement de destination et/ou faire une surface de compensation.

Donc, voilà pour ce qui est de cet épisode.

Si tu as des questions, je t’invite à laisser un commentaire.

N’oublie pas de cliquer sur le bouton s’abonner.

Tu cliques dessus et derrière tu ne manqueras pas les prochains épisodes.

Et je te dis à une prochaine, et n’oublie pas on avance ensemble boum.

Notez cet article

Posez moi votre question

Share This